Yoga DES pratiques, des cours, de l'art thérapie, un institut à saint selve, week-end détente, bien être ateliers

LE YOGI, LE YOGA, C'EST QUI, C'EST QUOI

Yogi, yoga c’est qui, c’est quoi ?

 

Une démarche qui demande définition, car le recentrage est une des caractéristiques du Yoga. Donc l’ancrage est souhaitable, une base de compréhension pour s’établir dans cet état de recherche, de chercheur qu’est le Yogi, « connaissance de soi ». Le Yoga est un terme qui a un sens défini, il est souhaitable dans connaître le principe pour se rapprocher au plus prés. Ce qui demande une pratique à son niveau, son rythme, avec du bon sens et autres humilités nécessaires à son apprentissage. Cette définition approche, le sens premier de celui-ci, c’est bien ici à titre de clarté, prudence et régularité vous mèneront avec un enseignant  qui vous guidera sur cette voie, avec bienveillance et attention. Un juste apport qui se doit d’être effectué par nos connaissances occidentales et orientales, un yoga qui est adapté à nous.

Bonne lecture, la pratique est détendue, lente et progressive, ceci vous apportera tous ses biens faits du Yoga, au fur et à mesure de votre avancée, avec douceur et persévérance cette voie du milieu est une ouverture à soi.

 

Yogi : Du point de vue hindou, un yogi du sanskrit : yogï ou yogin au féminin, yogini c’est un ascète pratiquant le yoga. Il peut être un samnyâsin, un sādhu ou un guru. Le terme ne désigne pas une fonction, mais une forme d'engagement spirituel ; il est également utilisé dans le bouddhisme pour désigner celui qui se consacre à l'entraînement mental.

 

Yoga : Yoga « joindre, lier, joug », dans le recueil paninéen des racines verbales, le dhatu-patha, une autre racine YUJ est donnée, signifiant « repos » (samadhi),  celle-ci est retenue par le commentateur Vyasa.  La définition du Yoga-sutra est : « le yoga est l’arrêt, la mise au repos, des mouvements du mental ».

 

On peut retrouver là les biens-faits du Yoga, détente et étirement, force et douceur physique et mentale qui amènent à la foi en soi en notre nature, notre expression, notre place juste en ce monde, mais aussi….

 

La Sémantique du terme Yoga nous apprend son approche :

 

La racine sanskrite YUJ- signifie « atteler, unir » ou encore « reposer, arrêter ». Le mot « yoga » a, entre autres c’est très large et vient d’un champ sémantique issu du sanskrit. Les sens en sont les suivants : « 1) action d'atteler ; 2) méthode pour dresser les chevaux ; 3) mode d'emploi, technique ; 4) discipline spirituelle ; 5) râja-yoga ; 6) hatha-yoga ; 7) état d'union ou d'unité de l'être subjectif avec le suprême (selon Shrî Aurobindo) ».

 

Le Vedanta de Shankara, cette racine est du sens d'« union » entre l'atman et le brahman. Pour le Yoga-sutra, dualiste, il s'agit au contraire de désunion, une monade spirituelle, purusha, nous devrions nous affranchir définitivement du monde pour cela.

 

Monade définie par: Unité primordiale, principe des êtres matériels et immatériels, c’est un état métaphysique ou spirituel qui se suffit à lui-même, état des qualités de l’élément simple, être unique, totalité close. Le vrai principe du cosmos, c'est l'Unité primordiale, source des nombres; c'est la divine Monade. Découvrir le rapport de toutes choses avec la Monade originaire, tel est précisément le but que se proposaient les pythagoriciens (L. Jerphagnon,Hist. des Grandes Philos.,Toulouse, Privat, 1980 L’étymologie est « seul, isolé » l’unité parfaite.

 

Il n’y a pas ici d’égoïsme, mais un recentrage responsable, conscient qui permet de prendre toutes les dimensions du monde, un établissement dans l'ÊTRE, laissant aller chacun en sa nature et apprenant de cela, un maniement vigilant en sa vie. Un perçu plus ferme et agréable, un état d’être, ou douceur et force « d’arrêt », maitrise de soi se joignent. Hatha Yoga est défini par jonction de la Lune et du Soleil, un état de repos en soi, Heureux, conscient, lucide et en apprentissage conscient ce sont les conditions requises du pratiquant de Yoga, lent, progressif et relâché, la méthode, la pratique apporte ces fruits sans les désirer, en les souhaitants à tous. Autonomie, libération sont le vécu du Yoga, une expérimentation consciente de la Vie ! Heureuse pratique à vous tous ! 

Ekagrata est un terme sanskrit qui signifie "à un seul point" du calme mental à la concentration, Yoga à Saint Selve (33)

Ekagrata est un terme sanskrit qui signifie "à un seul point" ou "déterminé". Il s’agit d’un objectif et d’une recherche centrés sur un sujet, une concentration non perturbée et une attention absolue. En yoga, cela se fait par la pratique constante de la méditation ou de l' abhyasa.

Dans les Yoga Sūtra de Patañjaliabhyāsa signifie « répétition », mais aussi « étude, exercice, habitude », ou encore « récitation », « pratique spirituelle régulière »3. Ce terme va de pair avec vairāgya et « signifie pratique constante des huit membres (aṅga) du Yoga ». En grammaire sanskrite, abhyāsa signifie « redoublement » et consiste à reprendre, pour former un radical verbal, la consonne initiale et la voyelle de la racine avant l'énoncé de celle-ci.

·       Exemple : [tu-TOD-a]  « il frappa », construit sur la racine [TUD-] dont le présent est [TUD-a-ti] « il frappe ».

·       Retrait ou absorbation dans le Soi, persévérer avec le même élan dans la direction choisie  vairāgya Non attachement aux sensations autre que le soi abhyāsa signifie effort persistant pour maintenir l’état de tranquillité stable.  

Grâce à ekagrata, le yogi est capable d'éliminer toutes les distractions de sa conscience. Ékagrata aide également à garder l’esprit calme et enraciné.

Le terme, ekagrata, vient du mot racine sanskrit, eka, qui signifie "un" et agra, qui signifie "procède". Selon Patanjali, le yoga commence par ekagrata (esprit concentré) et se termine par nirodha (esprit contrôlé). La différence entre ces deux états réside dans le fait que, si dans ekagrata l'esprit dépend d'un objet de concentration, dans l'état de nirodha complètement contrôlé, l'esprit ne dépend de rien. Pour atteindre ces états, les vrittis, ou les mouvements de l'esprit, doivent être apaisés.

la salutation au soleil en cours de yoga à saint selve

Suryanamaskara : « La salutation au Soleil. »

 

(Traduction des poses de Sri Swami Chidanandaji Maharaj, source : tableau ci- joint de The Y.V.F.A. Press, Shivanandanagar 249 192, Uttarakhand, India)

 

Suryanamaskara, ou l’offrande de respect au Soleil est pratiquée tôt le matin, ou le soir, face au Soleil. Suryanamaskara est un processus combiné d’Asanas, de Postures et de Pranayamas, de Contrôle du Souffle, du Yoga. Avant que les étudiants adoptent la pratique de postures et d’exercices de Pranayamas plus compliqués et difficiles, la colonne vertébrale et les muscles du corps doivent acquérir plus de souplesse. Pour une personne ayant les membres et la colonne vertébrale raide, la pratique de Suryanamaskara est une bénédiction, un bienfait, pour retrouver une souplesse, une flexibilité perdue. Pendant toutes ces postures, les mouvements des membres et la respiration doivent être très, très, lents et rythmés. Les douze postures suivantes constituent un Namaskara, un enchainement. Il faudrait faire douze Namaskaras.

 

1.  Face au soleil, joindre les mains, garder les paumes jointes, en touchant le milieu de la poitrine avec les deux pouces, garder les jambes jointes et se tenir érigé.

 

2. Lentement, inspirer et lever les bras au-dessus de la tête. Se pencher, s’arque bouter vers l’arrière.

 

3. Lentement, expirer et se pencher vers l’avant jusqu’à ce que les paumes des mains soient à plat, au sol et alignées avec les pieds. Toucher les genoux avec la tête en gardant les jambes droites, sans fléchir. Au début, il peut y avoir un léger fléchissement des genoux pour effectuer ce mouvement, mais après quelques jours de pratique, les jambes pourront être maintenues droites.

 

4. Après une longue et profonde inspiration, étirer la jambe droite du corps par un long pas en arrière (voir note). Maintenir les mains et le pied gauche fermement au sol, sans bouger, relever la tête et regarder au loin. Le genou gauche doit être entre les mains.

 

5. Retenir le souffle. Étirer la jambe gauche en arrière et garder les pieds joints, en formant ainsi une ligne droite. Tout le poids du corps doit reposer sur les mains et les orteils.

 

6. Expirer lentement, abaisser le corps et laisser les huit membres toucher le sol : les orteils des deux pieds, les deux genoux, les deux mains, la poitrine et le front. La région abdominale doit être légèrement surélevée par rapport au sol.

 

7. Avec une inspiration, lever la tête lentement et bander la colonne en arrière le plus possible.

 

8. Expirer lentement, baisser la tête et relever le corps, les orteils et les mains sont posés sur le sol à plat.

 

9. Inspirer et ramener le pied gauche au niveau des mains. Le pied droit et le genou doivent toucher le sol. Regarder au loin. (Même posture que la n. 4)

 

10. Expirer, ramener aussi la jambe droite vers l’avant et revenir à la Posture n. 3

 

11. Inspirer et lever les mains au-dessus de la tête, se pencher vers l’arrière comme dans la Posture n. 2

 

12. Lentement, ramener les mains comme dans la Posture n 1. Simultanément expirer et se relâcher en Tadasana, Posture n. 1

 

Faire Savasana, la relaxation profonde, après la pratique complète de Suryanamaskara.

 

Note : Pour la Posture n. 4 utiliser alternativement la jambe droite et la jambe gauche.